POUR-diffuser-online

> Jeudi 4 avril
à partir de 19h

SANS PATRONS

à La Cantine, 331 rue des Pyrénées, 20e


> Vendredi 5 avril
à partir de 20h

VIOLENCES POLICIERES DANS LES QUARTIERS POPULAIRES

à La 20e Chaise, 38 rue des Amandiers, 20e


> Samedi 6 avril
à partir de 16h

CORPS, AUTONOMIE ET LUTTES DE FEMMES

au Transfo, 57 rue de la République, Bagnolet


> Dimanche 7 avril
à partir de 12h

TERRITOIRES A DEFENDRE : AMERIQUE LATINE / NOTRE-DAME-DES-LANDES

au Jardin collectif "L'Ivraie solidaire", angle de la rue Coutant et Lamant, Ivry-sur-Seine


Et on remet ça !

> Samedi 13 avril
à 18h30
Avec le projet SOVO (Son et Voix) et UTOPSY

RENCONTRE AVEC LA COLIFATA

Au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier, 20e, Métro Ménilmontant

 

Pico y Pala revient vagabonder dans Paris et ses banlieues à l'arrivée du printemps 2013.

« Nous ne vous croyons pas » ! Prenant le contre-pied du discours dominant, Pico y Pala préfère une approche crue, un regard vif et parfois drôle de la réalité politique, où chacun-e contribue à enregistrer, à produire sa propre mémoire.

Le cinéma éclaire des témoignages de luttes, ouvre une fenêtre de réflexion sur des initiatives ici ou là-bas, prend le parti du nombre en se construisant lui-même et à plusieurs, « une idée dans la tête, une caméra à la main », et agit pour le changement social. La projection en est son extension ; le débat, le lieu de vie du film.

Pico y Pala fait le choix du collectif pour refléter la dynamique et l'ambition de ce cinéma. Autogéré, il garde une totale liberté d'existence et d'expression, sans dépendre d'une éventuelle aide structurelle. Il prend la parole sans attendre qu'on la lui donne.

Sans patrons, Pico y Pala proposera un soutien aux travailleurs en grève de PSA, détaillera les mécanismes de la domination policière, portera haut et fort les voix des femmes et s'enrôlera dans les luttes paysannes pour la terre, avec le collectif de soutien à Notre-Dame-des-Landes. Il rigolera aussi, boira et mangera à prix libre, dansera un tango queer avec amour et s'exaltera sur un rythme de cumbia !

Embrasons-nous !

Le collectif.